Principe de fonctionnement de LaVie

 

LaVie est très simple à utiliser : il vous suffit de remplir la bouteille avec de l'eau du robinet et de la placer dans son étui. Un capteur intégré indique à l'unité de démarrer le cycle de purification : les LEDs s'allument et émettent une lumière bleue qui traite l'eau. À la fin du traitement, la lumière s'éteint et l'eau est désormais purifiée.

La purification consiste  à éliminer chlore et les contaminants contenus dans l'eau du robinet. Utilisés pour maintenir l'eau potable dans le réseau de distribution, le chlore ainsi que ses dérivés sont responsables du mauvais goût et de la mauvaise odeur tandis que d'autres substances comme des pesticides et des traces de médicaments peuvent contaminer l'eau et nuire à la santé. Avec LaVie, ce chlore est utilisé comme un cheval de Troie : les LEDs envoient un rayonnement UV-A, ce qui déclenche un traitement de photolyse. Par des réactions en chaîne, le chlore est éliminé et des radicaux au fort pouvoir oxydant attaquent les contaminants présents dans l'eau. Cela permet de supprimer les goûts et les odeurs ainsi que les substances nocives, tout en préservant les oligo-éléments indispensables au bien-être.

​​

Quelles sont les limites d’utilisation de LaVie ?


LaVie ne contenant aucun filtre, il n’’y a donc pas de filtration mécanique de particules physiques éventuellement contenues dans l’eau. Notre produit n’est donc pas destiné à traiter de l’eau chargée en boue, sable, matières fécales, sels…

De même notre produit n’a aucune action sur la radioactivité et les radioéléments

LaVie est destiné à améliorer la qualité d’une eau du robinet qui est initialement potable.


Efficacité de notre produit la preuve en chiffres – publication des conclusions des tests en laboratoires

LaVie permet l'abattement du chlore, du glyphosate, de contaminants et traces de médicaments ainsi que la stérilisation de l'eau.

Consulter les rapports

​​

Quelle est la durée de traitement ?

La durée du traitement est de 15 minutes par défaut. En cas de goût insatisfaisant à l'issue du procédé, des durées de traitement de 22 et 30 minutes peuvent être sélectionnées.

​​​

Les UV sont-ils nocifs ?

Quelles sont les caractéristiques du rayonnement émis par les LEDs de LaVie ?  


En petite quantité, le rayonnement UV est bénéfique pour la santé et il est même indispensable à l’être humain pour la synthèse de vitamine D. En cas de surexposition, les UV peuvent être responsables de pathologie au niveau cutané, oculaire et immunitaire. 

Il existe trois types d'UV différents : UV-A, UV-B et UV-C.

  • Les UV-A correspondent à des radiations de longueurs d’ondes de 315 à 400 nm. Ils ne représentent pas un grand danger pour l’homme. Ils représentent environ 95% des rayonnements UV qui atteignent la terre et sont responsables de l’effet de bronzage immédiat. Ils sont néfastes à long terme en cas d’expositions excessives et répétées car ils favorisent le vieillissement de la peau.

  • Les UV-B correspondent à des radiations de longueurs d’ondes de 280 à 315 nm. Ils ont une activité biologique importante. Ils sont responsables du bronzage et des brûlures à retardement. Outre ces effets à court terme, ils favorisent le vieillissement de la peau et l'apparition de cancers cutanés.

  • Les UV-C correspondent à des radiations de longueurs d’ondes de 100 à 280 nm. C’est le type d’UV le plus dangereux : une de leurs cibles étant l’ADN, ils possèdent un potentiel cancérigène très important et ils brûlent l'épiderme de façon très rapide. Heureusement, ils sont filtrés par la couche d'ozone avant qu'ils n'atteignent la Terre.

LaVie utilise des LEDs qui émettent seulement des UV-A.

Pour traiter et désinfecter l’eau, l’homme de l’art a privilégié les UV-C ou UV-B. Notre mode de traitement est innovant de par le fait qu’il utilise seulement des UV-A. LaVie émet donc une lumière sans danger pour l’utilisateur, comparable à celle que nous recevons tout au long de la journée avec la lumière du jour.

Quelles sont les caractéristiques de la bouteille utilisée dans LaVie ?

Bouteille en verre borosilicaté / bouchon antifuite en bambou naturel

  • Durable : fait en verre de borosilicate épais et transparent.

  • Résistant aux chocs thermiques : le verre de borosilicate est un type de verre à haute résistance à la température et à haute stabilité chimique. Il s'agit de la façon idéale de profiter d'une boisson chaude ou glacée.

  • Conception élégante : Un design simple et élégant avec une bouteille commode à tenir et à utiliser.

  • Sain : la bouteille n'a pas de bisphénol A (BPA), de bisphénol S (BPS), de PVC ni de cadmium.

  • Facile à nettoyer : Le verre est super lisse, très facile à nettoyer à l’eau claire 

Quel est l’impact écologique d’une bouteille d’eau minérale en plastique ?


Avec 700 km de transport et 20 grammes de PET, 1 L d’eau minérale nécessite 0,23 L de pétrole et produit 1/2 kg de CO2.

Annuellement, le marché mondial de l’eau minérale en bouteille plastique représente :

  • 200 milliards de litres d’eau

  • 250 millions de barils de pétrole

  • 100 millions de tonnes de CO2

En utilisant LaVie, vous pouvez vous passer de l'achat de bouteille d'eau en plastique et vous réalisez donc un geste écologique qui participe à lutter contre la pollution plastique des océans.

 

Pouvez-vous nous en dire plus sur la pollution des océans par le plastique ?

 

La pollution des océans par le plastique est une des problématiques majeures et urgentes de notre époque. Les scientifiques lancent un cri d’alarme en nous disant que si l’on continue ainsi, d’ici 2050, il y aura plus de plastique que de poissons dans les océans !

Comment en est-on arrivé à une telle situation ?


L'utilisation des plastiques a été multipliée par 20 durant le demi-siècle dernier. On est ainsi passé de 15 millions de tonnes produites en 1964 à 311 millions en 2014. Et cette quantité pourrait doubler d'ici 20 ans...

Un tiers des déchets plastiques finissent dans la nature, notamment dans les océans où ils forment un « septième continent » qui devrait continuer à croître dans des proportions toujours plus inquiétantes. 

Deux choses à savoir sur les bouteilles en plastique qui contribuent grandement à générer cette pollution :

  • Chaque année, 100 milliards de bouteilles en plastique sont dispersées dans la nature, 

  • La durée de vie d’un déchet plastique dans la nature est comprise entre 100 et 1000 ans

Environ 150 millions de tonnes de plastiques flotteraient dans les océans aujourd’hui. En l’état actuel des choses, les experts prédisent que les océans devraient contenir une tonne de plastique pour trois tonnes de poisson en 2025 et plus de plastique que de poissons en 2050.

Carafes filtrantes : bonne solution ou pas ?

 

Les carafes filtrantes semblent être une bonne solution pour purifier l’eau du robinet car elles permettent de filtrer une partie du calcaire et d’abaisser le taux de chlore contenue dans l’eau mais selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES), l’efficacité de ces carafes est plus que discutable.

En effet, des études montrent que les filtres :

  • sont incapables d’éliminer les nitrates. 

  • relarguent rapidement différents contaminants dans l’eau de boisson, (sodium, potassium, ammonium et ions argent qui est un élément cancérigène). 

  • peuvent aussi conduire à un abaissement du pH, voire à une altération de la qualité microbiologique de l’eau.

L’ANSES rappelle que, mal utilisées, ces carafes s’avèrent de véritables nids à bactéries. Contrairement à ce que fait la plupart de leurs utilisateurs, il est donc impératif de nettoyer régulièrement sa carafe et de changer les filtres tous les mois : dans le cas contraire, l’eau est contaminée et le risque d'infection s'accroit. 

Quand on fait le bilan en termes de contraintes d’usage et en termes de bénéfices apportés par rapport aux risques générés par les carafes filtrantes, la conclusion est « inutile voire pire »

Les radicaux libres, c’est quoi ?


Un radical libre est un atome ou une molécule qui possède un nombre impair d'électrons sur sa couche externe. C’est ce nombre impair d’électrons qui rend la molécule instable, et celle-ci n’aura alors de cesse de capter ou céder un électron à une autre molécule de son entourage, propageant ainsi le phénomène. 


Avec LaVie, la totalité des molécules de chlore contenues dans l’eau du robinet se transforme en radicaux ultra-oxydants, 100 fois plus oxydants que le chlore lui-même. Ce traitement par radicaux ultra-oxydants est même plus puissant que le traitement par ozone qui est pourtant connu pour être un des plus performant.

Pour comparer les forces en présence, on considère que le chlore élimine toute bactérie ou virus en environ trente minutes quand il est correctement dosé alors qu'un radical n'a besoin que de quelques millisecondes pour arriver à un résultat bien plus efficace, comme la destruction de parasites que le chlore ne peut éliminer.

Par ce procédé, les molécules complexes sont ainsi décomposées dans leurs éléments les plus simples : carbone, hydrogène, oxygène. Ce traitement est entièrement naturel, aucun produit n’est introduit dans l’eau, qui dégrade les produits organiques (bactéries, virus, parasites) et chimiques (pesticides, médicaments) sans affecter les minéraux.

Nota : les radicaux libres ont une durée de vie très courte, inférieure à 1 seconde.
Après la phase de traitement il n’y a donc plus de radicaux libres dans l’eau

 

Chlore et dérivés chlorés – quel impact sur la santé ?


Le chlore est ajouté dans les réseaux sous forme d’eau de javel ou de chlore gazeux, en sortie de station de traitement, pour prévenir la contamination de l’eau au cours de son trajet dans les réseaux où des contaminations sont possibles, par des bactéries (gastro-entérites, salmonelloses) ou des virus (gastro-entérites, hépatites A et E). C’est un bactéricide utilisable sur l’ensemble du réseau et facile d’utilisation.

Toxicité du chlore
Il ne présente pas de danger pour la santé humaine, mais ce sont ses dérivés qui sont problématiques. Rappelons néanmoins que le risque associé aux micro-organismes, en l’absence de chlore, serait plus important que le risque associé aux dérivés chlorés. Mais pour diminuer au maximum ces sous-produits, il convient d’utiliser en complément d’autres procédés de désinfection, notamment l’ozonation et les UV.


Toxicité des dérivés chlorés
Les dérivés chlorés sont des cancérigènes avérés dans la classification du CIRC de l’OMS. Les cancers les plus fréquemment associés aux THMs dans l’eau de boisson sont les cancers de la vessie, du rectum et du colon. 

L’accès à l’eau potable dans le monde ?


Selon le dernier rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui date de 2013, 11 % de la population mondiale, soit 768 millions d’individus, n’avait pas accès à l’eau potable en 2011. Ceci provoque des millions de décès, essentiellement par dysenterie.

Parmi les pays les plus pauvres, l’Asie de l’Est et L’Afrique sub-saharienne sont les régions du monde où la situation est la plus alarmante de part des raisons structurelles mais aussi en raison de la forte augmentation de la population. L’échelle continentale de certains pays comme l’Inde ou la Chine, masque d’énormes disparités, notamment entre les zones rurales et les villes.

Le sujet est que trop rarement traité par les médias mais on estime que d’ici 20 ans, 1 milliard d’individus n’auront pas accès à un réseau d’eau potable ! 

L’accès à l’eau douce étant un élément vital pour l’homme, ce sera même un des enjeux géostratégiques du 21eme siècle, à tel point que certains n’hésitent pas à parler d’or bleu. 

Il est donc urgent d’agir et de gérer cette ressource rare, aussi bien pour des raisons humanitaires que pour éviter des guerres ou des conflits.

Quel sont les coûts d’utilisation du produit LaVie ?

  • Basse consommation d’énergie (1000 litres d’eau purifiée pour 2 € d’électricité)

  • Sans filtre ni consommable, aucun coût d’usage supplémentaire

Retour sur investissement de 10 mois pour une famille de 2 personnes par rapport à de l’eau minérale en bouteille
Retour sur investissement de 2 ans pour une famille de 2 personnes par rapport à une carafe filtrante

​​

Comment vous contacter ?


contact@solable.fr 

We are innovation

8, avenue Fernand Julien - Z.A. de Bertoire - 13410 Lambesc - France contact@solable.fr

© 2019 - Par Olivier MORI pour SOLABLE